Menu

Un mandat d’arrêt européen à l’encontre de Puigdemont&co

Ce feuilleton retient l’attention de toute l’Espagne. La juge nommée par le gouvernement central espagnol va dresser un mandat d’arrêt européen à l’encontre de Mr Puigdemont, chef des indépendantistes catalanes étant donné que celui-ci a trouvé asile en Belgique. Ce mandat ne sera envoyé aux autorités belges que ce vendredi mais pas jeudi dernier comme l’a affirmé l’avocat de l’accusé.

Une demande d’extradition

Depuis sa résidence en Belgique, Me Paul Bekaert a insisté lors d’une émission télévisée sur une chaîne belge que son client lui a fait part de la volonté de Madrid de trainer ce dernier en justice suite à l’action qu’il a entrepris au cours de ces derniers mois. Ce mandat concerne selon toujours l’avocat, son client et 4 ministres qui se trouvent avec Mr Puigdemont en Belgique. Ce document signifie que le pouvoir central espagnol va faire une demande d’extradition auprès du tribunal fédéral de Bruxelles.

Puigdemont fera appel

Lorsque le journaliste a demandé à l’avocat si son client va rester sur territoire belge, il lui a tout de suite répliqué par une réponse affirmative. Et de poursuivre que Mr Puigdemont est prêt à coopérer avec le gouvernement belge. Il faut savoir que la justice belge a un délai de 60 jours après la réception de la demande d’extradition pour analyser le dossier. Dans le cas où la justice est favorable à la demande, l’avocat a affirmé que Mr Puigdemont fera appel.
Avant l’émission de ce mandat d’arrêt européen, Mr Puigdemont et ses compagnons étaient convoqué par le tribunal espagnol mais ils ne se sont pas présentés vu qu’ils étaient déjà à Bruxelles. Par la même occasion, les autorités espagnoles ont mis en prison 8 ministres catalans.
Face à cela, l’ancien président catalan a envoyé un message fort à Madrid en exigeant que celui-ci abandonne toutes les charges qui pèsent sur ces personnes détenues. De plus il a appelé la communauté internationale à se pencher sur la situation alarmante qui se produit en Espagne actuellement.

No comments

Laisser un commentaire